1. Commerces, artisanat et autres métiers

Par Jean-Marie Courault.

Le petit village de Civaux a également été très actif au XXe siècle grâce aux nombreux commerces et savoir-faire liés à l'artisanat qui ont permis aux civausiens de se distinguer en mettant en valeur leurs compétences ainsi que leurs talents parfois très surprenants. 

atelier_giraud
atelier_giraud

1. Commerces, artisanat et autres métiers

4 médias.
  • Francis COITTE
    Entretien filmé. Francis COITTE est le fils d'Adrien, l'étameur-rémouleur qui faisait des tournées à vélo dans le département de la Vienne et qui s'est finalement installé à Civaux. Francis COITTE présente les outils de son père, tout en commentant le savoir-faire qu'il a vu en oeuvre durant toute son enfance.
  • AAPC
    Extrait d'entretien filmé. Le petit village de Civaux était très actif au XXe siècle grâce aux nombreux commerces et savoir-faire liés à l'artisanat qui ont permis aux civausiens de se distinguer en mettant en valeur leurs compétences ainsi que leurs talents parfois très surprenants. Dans cette première partie du "Commerce, artisanat et autres métiers", 6 extraits d'interviews rapportent des anecdotes, des informations et surtout des souvenirs des habitants de Civaux. A Civaux, il est souvent facile d'associer une famille à un commerce, ou plusieurs, comme les familles Lasnier ou Giraud par exemple. La multiplicité des différents commerces ayant cohabité au XXe siècle peut étonner aujourd'hui et témoigne d'une vie de village très dynamique.
  • AAPC
    Documentaires audiovisuels. Au XXème siècle, à partir de 1919 et jusqu'après la guerre, le village de Civaux était connu pour ses ateliers de remaillage de bas de soie. Ce savoir-faire, comme beaucoup d'autres, est en train de se perdre. Cependant, les remailleuses de Civaux, aujourd'hui âgées pour la plupart de plus de 90 ans, témoignent ici de leur métier et de leur vie et racontent volontiers leurs souvenirs sur cette vie qu'elles disent avoir beaucoup aimé. Paulette Bernard a appris le remaillage avec sa mère. Dans cette vidéo, elle propose une démonstration en public dans laquelle on la voit remonter les mailles avec le pique-pique, tout en expliquant comment on mettait ensuite le bas réparé et lavé sur une forme avant de le faire sécher, de le plier et de le renvoyer par la poste au client. Cette archive permet de voir également les différents outils qu'utilisaient les remailleuses.
  • Pierre LASNIER
    Artisanat et industrie filmé. Pierre Lasnier est né en 1931. Dans cette vidéo, il effectue une démonstration à l’ancienne de la taille d’une moulure d’un manteau de cheminée dans la pierre calcaire de Civaux. Le grand-père de Pierre Lasnier est venu s’installer à Civaux pour tailler la pierre du pont de la Tour aux Cognons à la fin du XIXe siècle. Les Lasnier, tailleurs de pierre de père en fils, étaient également cafetiers, jusqu’à la fille de Pierre, Nadia qui tenait encore le café familial à la Tour aux Cognons dans les années 2010. René Lasnier, le père de Pierre, était donc tailleur de pierre et cafetier, mais il a aussi été maire, maçon pendant la guerre et coiffeur occasionnel les fins de semaines.
  • cafes_morillon
    cafes_morillon
    Les commerces

    A Civaux, il est souvent facile d'associer une famille à un commerce, ou plusieurs, comme les familles Lasnier ou Giraud par exemple. La multiplicité des différents commerces ayant cohabité au XXe siècle peut étonner aujourd'hui, et témoigne d'une vie de village très dynamique. 

  • adrien_quenet_paul_quenet
    adrien_quenet_paul_quenet
    L'artisanat

    A une certaine époque, le village de Civaux s'est particulièrement distingué par l'originalité de ses artisans. Qu'on se souvienne de la fabrique de charbon de bois de monsieur Doury après-guerre, de la surprenante évolution du machinisme agricole de Georges Marand, de l'étameur ou des ateliers de remaillage des bas de soie, Civaux peut apporter de nombreux témoignages et des souvenirs des plus singuliers. (Dossier spécial : reportage-photos sur le maréchal-ferrant). 

  • nourrice_civaux3
    nourrice_civaux3
    Autres métiers

    Il existait bien évidemment d'autres métiers à Civaux, comme ceux qui relevaient par exemple des services, particuliers ou publics. 

  • remailleuse_faugeroux_1931
    remailleuse_faugeroux_1931
    Les remailleuses de bas à Civaux

    Par Hélène Crouzat Le remaillage consiste à réparer un accroc ou une maille filée dans un bas afin de lui redonner son aspect initial. Ce travail a été réalisé par Hélène Crouzat, responsable du musée archéologique de Civaux, pour une exposition présentée en Septembre 2012, au musée archéologique de Civaux. 

  • orchestre_guillon
    orchestre_guillon
    Témoignage de Georges Dousset

    Ce travail a été réalisé par Georges Dousset et Jean-Marie Courault. Il est publié (textes, photographies et mise en page) tel qu'il nous a été remis, sans aucune modification ni correction. 

  • sadoux4
    sadoux4
    Témoignage de Jean-Marie Sadoux

    Mon père s'est mis à son compte en avril 1942. Avant il travaillait comme tailleur de pierres à Verrières chez M. Blet. A la maison, le seul chauffage c'était la cheminée. On y mettait des bûches de un mètre. L'eau, c'était le puits dans le jardin. Pas de salle d'eau, une petite cabane dans le fond du jardin servait de WC. L'eau de vaisselle, on la donnait aux cochons (les produits étaient inexistants). On récoltait  tous les légumes, vins et pommes à cidre et du foin pour les lapins et les chèvres. Nous avons été élevés au lait de chèvre, avec fromage blanc et jambon de cochon pendu dans le conduit de la cheminée (la fumée empêchait les insectes d'approcher).